Jeu : Sardines

Jeu qui travaille l'observation et la mémoire à court terme

Article de Laure Leider

Jeu DJECO à partir de 5 ans.

Ce jeu est constitué de deux sortes de cartes : les boites à sardines et des sardines.

Les joueurs (de 2 à 4) ont un temps déterminé pour observer la boite à sardines. Puis, celle-ci est retournée face cachée et chaque joueur doit sélectionner dans les 5 cartes sardine qu'il a en main, celles qu'il pense figurer dans la boite. Après vérification, les sardines figurants effectivement sur la carte  "boite à sardines"  sont gagnées par le joueur et celles n'y figurant pas, valent une pénalité de deux cartes sardines (gagnées précédemment). Ensuite, la partie se poursuit selon la même principe.

Jeu : Sardines






En savoir plus ?
Djeco

A lire aussi dans Le coin jeux


Jeu : La pêche aux sons
Jeu : La pêche aux sons

Jeu qui permet de travailler le langage oral et la métaphonologie


TINY TAP : L’apprentissage par l’interactivité.
TINY TAP : L’apprentissage par l’interactivité.

Cette application (téléchargée via App Store ou Play Store) permet de créer des jeux interactifs à partir d’une tablette et de les télécharger directement dans le « nuage TINY TAP ». Vos élèves peuvent, dès lors, y accéder gratuitement, à partir d’un smartphone, une tablette ou un ordinateur


TAM TAM Safari - Jeu de lecture et de rapidité
TAM TAM Safari - Jeu de lecture et de rapidité

Jeu de cartes permettant de driller à la lecture et/ou à la rapidité.


A lire aussi dans le coin pour logopède


Jeu : La pêche aux sons
Jeu : La pêche aux sons

Jeu qui permet de travailler le langage oral et la métaphonologie


Les élèves en difficulté
Les élèves en difficulté

Help ! J’ai un élève qui n’y arrive pas en maths ! Il n’a rien compris à la numération! Comment faire ?


La neurothérapie : Comment? Rééducation (par Anne-Lise POLO)
La neurothérapie : Comment? Rééducation (par Anne-Lise POLO)

L’un des plus célèbres chercheurs en neuroscience actuels, affirme que le développement de notre système nerveux est le résultat du besoin de se mouvoir : « thinking may be nothing else but internalized movement. So thinking is a premotor act. And therefore we are fundamentally moving animals that move intelligently. The more intelligent our movement, the more intelligent we are as animals. »