Le conseil de coopération

Anciennement appelé le Conseil de Classe, ce moment particulier doit se prendre très au sérieux par tous les membres qui y prennent part.

Article de Laure Leider

Après près de 10 ans de pratique du Conseil de Coopération, beaucoup de questionnements et différentes formations, voici ma façon de fonctionner. Je pense qu'il y a autant de Conseil que d'enseignant(e) étant donné qu'il faut « bien le sentir » pour arriver à le faire régulièrement.

Le Conseil de Coopération s'introduit dans une classe en passant par deux étapes importantes:

1° Un « remue-méninges » (= brainstorming) autour de la question : »Pour moi, le Conseil de Coopération, c'est.... » qui sera remis au propre avec des couleurs et affiché au coin Conseil de Coopération

2° Les règles du Cons. de Coopération décidées par l'ensemble de la classe, écrites et affichées non loin du travail précédent. Il sera nécessaire de les relire au début des premiers conseils et ensuite de laisser un temps d'évocation aux enfants.

Le Conseil de Coopération obéit à différentes règles peu négociables :

- Il a lieu 1x par semaine, chaque fois à la même période (si changement, les enfants seront prévenus bien à l'avance du motif de ce changement)

- Les participants se placent en cercle sur des chaises (le mieux est de ne rien avoir au centre du cercle)

- Il suit un rituel : le meneur dit: « Le Conseil commence »,le rappel des règles, lecture du PV du Conseil précédent, les « papiers » de la semaine, le meneur dit: « Le conseil est fini »

- Les papiers écrits par les enfants pendant la semaine précédente sont de trois types:

1° Les félicitations : content ;
2° Les situations-problèmes : fâché
3° Les idées (ou projets) : idée

Les enfants doivent les avoir écrits avant le début du Conseil de Coopération et les avoir affichés au « coin » du Conseil. Les papiers écrits doivent pouvoir être lus par tout le monde. Lors du Conseil, les enfants lisent eux-mêmes leur(s) papier(s) (s'ils savent lire, évidemment !!! ). Il est recommandé de commencer par les félicitations, de continuer par les situations-problèmes qui demandent plus de temps et la recherche de solutions qui doit conduire à un engagement et pour finir, les idées qui seront expliquées, votées et organisées.

Et le rôle de l'enseignant(e) dans tout cela ???

Il doit être le plus neutre possible, être le garant du temps, du rituel et être le référent à la loi du Conseil voir à la loi des Hommes. Il doit, dans la mesure du possible, laisser les enfants chercher les solutions seuls et intervenir le moins possible. Il NE DOIT SURTOUT PAS être le justicier ou le moralisateur qui détient toutes les solutions ...

L'enseignant doit également rédiger un PV de réunion qui servira de point de départ au prochain conseil. Voici, pour vous, un document qui permet de garder à l'esprit les différentes étapes du Conseil et d'en noter les points forts : PV cons de coop


A lire aussi dans Le coin pour vivre ensemble


Devoirs et TDAH
Devoirs et TDAH

Les enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention peuvent rencontrer de nombreux défis quand vient le moment fatidique des devoirs, de par leurs difficultés d’autorégulation et de fonctions exécutives. Souvent longs et laborieux, les devoirs peuvent rapidement devenir épuisants, tant pour ces enfants que pour leurs parents.


OUAD
OUAD

Once Upon A Dream… Balayons la différence pour que chaque enfant puisse s’épanouir pleinement !


L’éducation émotionnelle
L’éducation émotionnelle

L’éducation émotionnelle de la maternelle au lycée 200 activités pédagogiques et ludiques