Les classes-lecture

Les classes-lecture, c'est partir une semaine avec ses élèves pour élaborer un projet afin de changer une situation identifiée comme insatisfaisante. Pour cela, les enfants doivent prendre conscience, ensemble, du message qu'il veulent faire passer et identifier le public cible. Tout un programme :)

Article de Laure Leider

Je viens de vivre, avec mes élèves, une expérience extraordinaire !

Notre aventure a commencé il y a un an déjà lorsque je me suis rendue à un Colloque organisé au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui avait pour titre : « La lecture et l’écriture : l’affaire de tous !? » (Annexe1). C'était le 13 février 2014. Plus la journée avançait, plus l'intime conviction que j'allais emmener ma futur classe dans cette aventure, augmentait. L'envie de vivre l'expérience que l'on me décrivait montait en moi.



Par chance, j'y ai croisé la bibliothécaire de notre commune... Un signe de plus. De retour à l'école, ma directrice a tout de suite donné son accord.Quelques semaines plus tard, j'ai contacté le Centre de Coopération Éducative. Je ne me doutais pas,encore, de tout ce que cela impliquerait autant pour moi que pour mes élèves.



Pour mettre en place la semaine de travail à Ferrières, j'ai rencontré une première fois Jean Zuède, coordinateur du projet. Il m'a présenté la philosophie des classes-lecture : mener à bien une action concrète avec les élèves pour conduire à un changement social.Vaste programme !
Ensuite, une partie de l'équipe du centre est venue à l'école pour faire connaissance avec mes élèves. L'objectif étant de répondre à leurs questions pratiques et d'entamer la réflexion sur l'objet à réaliser.

En effet, partir en « Classes-lecture », ce n'est pas partir en classes vertes comme on l'entend, en règle général, dans l'enseignement. L'enseignant et ses élèves partent après avoir rédigé un ou plusieurs écrits (appelés : contributions). Ils ne se doutent, alors, pas encore de ce qui les attend.

L'accueil au Centre Éducatif Coopératif est à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'un centre qui porte ce nom. Une petite visite du centre et les premières activités commencent. Très vite, les élèves participent aux tâches : mettre la table pour tout le monde, taper soi-même ses textes sur PC, gérer l'ordre des locaux, accepter l'autorité des différents adultes présents,... Il faut savoir que les enfants sont pris en charge durant trois heures l'après-midi pour permettre aux enseignants-accompagnateurs de s'informer, de se former et d'organiser, en fonction des besoins des élèves, les activités suivantes. Tout se discute et est réajusté: l'horaire, les activités, les personnes qui animent,...


Les journées se déroulent toutes sur un même schéma :

Le matin, on se retrouve pour lire le circuit court (ensemble des contributions écrites par les élèves et mises en page) et en discuter.
Ensuite, les enfants sont répartis en ateliers. Pour terminer la matinée, chaque apprenant rédige une contribution en s'alimentant de livres, de journaux, des découvertes faites en ateliers. Ils vont eux-mêmes taper leur texte dans le local informatique où les attendent un animateur et les accompagnants de l'école.

Après le repas de midi, les enfants s'en vont découvrir la nature et faire des activités sportives. Pendant ce temps, les adultes échangent leurs impressions sur les moments passés, réfléchissent, modifient, préparent les activités, corrigent et mettent en page le circuit court par petits groupes de travail. Les soirées passent très vite avec des veillées bien différentes chaque soir.





Pourquoi partir en classe – lecture ?



Les classes – lecture permettent à un enseignant et son groupe classe de CONSTRUIRE un PROJET.
Le groupe identifie une situation insatisfaisante dans son environnement proche (école, rue, quartier,...) et réfléchit à un MESSAGE qu'il a envie de faire passer. Les élèves vont ensuite identifier un PUBLIC CIBLE à qui ils veulent faire passer ce message. Le groupe classe va alors se nourrir de découvertes faites lors des ateliers et des lectures pour affiner son PROJET. Il faudra encore qu'ils s'entendent sur le média qui permettra de communiquer leur message. La semaine s'achève par l'élaboration d'un cahier des charges, accompagné d'une ligne du temps, afin que l'enseignant et élèves puissent mener à bien leur projet à leur retour en classe.



Durant le semaine, mes élèves ont appris à réfléchir seul et en groupe. Ils ont compris l'importance de l'argumentation et de la prise de décision négociée. Ils savent maintenant repérer un mot-clé, mettre leurs idées par écrit et aller jusqu'au bout de leurs efforts. A plusieurs, ils ont mené à bien différents petits projets. Après de longues réflexions, ils ont décidé de réaliser un film qui aura pour message implicite : « Tous différents et tous égaux ».
Au delà de la lecture (et de l'écriture), ils auront appris à respecter la parole de l'autre, à ne pas juger et ni se moquer. Ils ont découvert la joie de vivre ensemble, de s'amuser les uns avec les autres, et ont pris conscience des conséquences des décisions qu'ils prennent.Ils ont également découvert l'effort de dépasser ses limites, de persévérer même si cela était éprouvant par moment.

Nous repartons donc de Ferrières, le vendredi, riches de tout cela et avec un projet colossal à mener à bien pour la fin du mois de juin:)


Que pouvez-vous retirer d'une classe-lecture avec vos élèves ?

 
Au delà de vivre ensemble des moments impossibles en classe (repas, douches, soirée, réveil,...), partir à Ferrières offre de grands avantages pour réaliser le cahier des charges d'un projet décidé par les enfants.

--> Jean et Laurent animent le début de semaine puis, petit à petit, ils s'éclipsent tout en étant présents. Ils nous laissent prendre en main le rôle d'animateur, mener la discussion lors de la lecture du circuit court (=ensemble des textes rédigés par les élèves) et gérer la rédactions des contributions(=textes à propos du projet). Cela nous permet de découvrir et d'expérimenter une nouvelle méthodologie.

--> Lors des après-midis, Jean nous montre des vidéos de projets qui ont déjà été réalisés. Tous ont pour points communs : la lecture, les livres et le plaisir de lire. Les informations sont autant pratiques que théoriques.




--> La bibliothèque mise à disposition des enfants a été choisie en fonction du thème. Les enfants avaient donc à leur disposition des ouvrages qui les intéressent et autour du thème qui les concerne. La diversité des livres permet de découvrir des albums, des BD, des documentaires. Le choix offerts peut aussi balayer plusieurs niveaux d'apprentissages et correspondre à différents niveaux de lecture.

--- Le Centre propose aussi l'accès à la presse écrite. Les quotidiens sont fournis chaque jour.

En conclusion, je souhaite à tous les enseignants de vivre cette expérience avec sa classe. Permettre aux élèves de réfléchir, d'inventer, d'imaginer, d'espérer changer les mentalités n'est-ce pas là le rêve pédagogique de chaque enseignant ? Notre travail ne consiste-t-il pas à donner à chaque individu la possibilité de se connaître et de pouvoir se mettre en projet ?

Pour moi, notre rôle consiste à permettre à l'enfant de se construire dans les apprentissages quels qu'ils soient. Pour les aider à y parvenir nous devons être les fournisseurs de sens, de motivation et de plaisir.

La classe-lecture est un outil différent et actuel pour y parvenir ...

par Laure Leider

Un grand merci à Jo, Véronique et Vinciane pour la relecture de l'article ;-)







En savoir plus ?

Lire l'article du magasine PROF n°18 et PROF n°22


La lecture et l’écriture : l’affaire de tous !?
Le Centre de Coopération Educative (CCE), en collaboration avec le Service de la Lecture publique, organise au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce 13 février 2014, un colloque sur les enjeux de la lecture et de l’écriture liés aux pratiques associant de manière innovante bibliothèques, écoles et partenaires associatifs. L’objectif principal du projet « Classes lecture » est de lutter contre l’illettrisme en modifiant les pratiques de lecture et en s’ouvrant au-delà de l’école, sur son environnement culturel et social. Après trois années de « Classes lecture », le Centre de Coopération Educative et le groupe de travail Recherche Ferrières rendront publics les résultats engendrés tant au niveau des enfants, des bibliothèques, des instituteurs et des partenaires culturels et ils jetteront les bases d’une réflexion collective sur ses perspectives. Privilégiant les méthodes actives et la participation de chacun, la plus grande partie de la journée se déroulera en ateliers et en plénière. Les travaux du colloque seront rehaussés par la présence des Ministres de l’Enseignement supérieur, de l’Enseignement obligatoire et de la Culture.

Informations :
Centre de Coopération Educative
Rue de la Carrière, 1 4170 – Comblain-au-Pont
Date : Le 13/02/2014
Inscription obligatoire avant le 05 Février 2014 via le formulaire en ligne sur le site du Centre de Coopération Educative (www.cce-crh.be)
Lieu : Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Hôtel de Ligne, rue Royale, 72
1000 - Bruxelles
Horaire : De 9h 30 à 16h30 Téléphone : 04/369.21.77
Coût : Gratuit (le lunch sera offert aux participants)
Courriel : cce@skynet.be Site : www.cce-crh.be www.culture.be www.culture-enseignement.be 




A lire aussi dans Le coin des centres de formation


Apprendre Montessori
Apprendre Montessori

Pour tout renseignement sur les modalités d’inscription ainsi que sur le programme complet de stage qui est extrêmement vaste puisqu’il va de l’apprentissage des grands nombres jusqu’aux résolutions d’équations en passant par les décimaux, les fractions, les nombres relatifs, les mesures et une grande partie de la géométrie, contactez-moi sur mon adresse mail : sylviedesclaibes@gmail.com


Formations Montessori
Formations Montessori

Leur but est d'organiser à travers divers modules une itiniation certifiante à la philosophie et pédagogie de Maria Montessori afin de partager et connaître la vision de l'éducation selon les principes de Maria Montessori pour l'acceuil de l'enfant entre 0 et 9 ans. Cette initiation vous permettra de mettre très rapidement en pratique les préceptes de cette méthode philosophique.


Changements pour l'égalité
Changements pour l'égalité

"Changements pour l’égalité, est un mouvement sociopédagogique reconnu par l’Éducation Permanente, qui a pour objet social de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la formation en Communauté française de Belgique dans une perspective d’égalité et de démocratie...." Texte de la page d'accueil du site


A lire aussi dans le coin pour les outils


Outils numériques pour DYS
Outils numériques pour DYS

Nos différents outils sont des aménagements numériques qui vont simplifier la vie de l’enfant DYS. Ils permettent un gain de temps, mais vont également avoir un rôle important afin de diminuer la fatigue et de rendre certaines tâches comme les devoirs, la lecture,… plus agréables. Le but de nos outils est réellement de faire gagner l’enfant DYS en autonomie et de lui procurer, via cet aménagement numérique, de l’aide pour compenser les différents troubles d’apprentissage auxquels il fait face.


ReaderPen
ReaderPen

Lecture dynamique de texte : il suffit de surligner le texte, ligne par ligne ou à l’intérieur d’une ligne, et celui-ci est instantanément reconnu, analysé par reconnaissance optique de caractères, puis lu à voix haute.


Rent a Book
Rent a Book

Système de location et vente de manuels scolaires


A lire aussi dans le coin sur la méthodologie


Learn to be
Learn to be

L’originalité de Learn to Be est de prendre la question des compétences émotionnelles à bras le corps. On en parle heureusement de plus en plus, on connaît leur impact, sur l’apprentissage, sur le vivre ensemble, mais qui s’en préoccupe vraiment, je veux dire systématiquement, dans les écoles, à part quelques initiatives isolées ? Les éduquer à une communication claire et respectueuse, à mieux gérer leurs émotions… s’arrêter pour comprendre ce qui se passe, observer…les faire parler d’eux, les rendre plus réflexifs, plus introspectifs : qu’ils apprennent à mieux se connaître, c’est tellement important… mais il y a du boulot ! C’est cette mission-là que Learn to Be endosse.


L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves
L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves

L’empathie des professeurs serait un soutien de taille pour la réussite scolaire des élèves. C’est ce que montre une étude pluri-universitaire finlandaise menée sur 10 ans.


Fernand Oury et la pédagogie institutionnelle (vidéo)
Fernand Oury et la pédagogie institutionnelle (vidéo)

L'éducation en question, une série documentaire conçue par Philippe Meirieu, propose une vidéo de 13 minutes sur le sujet : "Y-a-t-il une autre loi possible dans la classe?"