Les grands ne savent pas nous parler

A propos de l'auteur...
Cédric Givaudan

Cédric Givaudan est un papa comme les autres. Parfois bougon, souvent collé à ses fourneaux pour faire des gâteaux et la plupart du temps en train de faire l'andouille. Toujours disponible pour ses deux adorables blondinettes Lilie et Oliphie.

Premier album pour enfant de Cédric Givaudan, ayant pour intention d'aborder des sujets délicats avec les enfants.

Le deuil de Mamie Agnes y est abordé au travers les émotions d'Axel, un jeune garçon de cinq ans. Tout au long de l'histoire, le jeune enfant nous fait voyager au cœur de ses sentiments et de ses impressions au sujet du monde « des grands »

Le petit plus : le texte est en police OPEN DYSLEXIA (faire un lien avec la publication d'instit.info) et des mots, par-ci par là sont en couleur, en gras, entourés, ...


Le petit moins : nous regrettons la couverture qui n'est pas cartonnée

Cédric Givaudan a gentiment accepté de répondre à une interview pour instit.info.




Instit.info : Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire des livres pour enfants ?


Cédric Givaudan :
Deux filles : les miennes !
Habituellement, j’écris (souvent) des textes pour adultes : du post-apocalyptique ou des choses plus… « roses » on dira. Ce sont des textes que ne peux évidement pas faire lire à ma plus grande qui a presque dix ans, ni m'en servir pour la lecture du soir de ma plus petite, qui a deux ans.
Alors, au coucher, j'invente des histoires pour les endormir : des contes avec des princesses, des dragons, des chevaliers ou des petits ours gentils.
Avec « les grands ne savent pas nous parler » mes petites filles sont enchantées ! Lire un livre fait par papa, il faut avouer que ça fait briller leurs yeux de fierté. Et les miens !



L’histoire d’Axel et de sa mamie Agnès a été gentiment kidnappée par mon éditrice, Laure. Ce texte postulait à un concours de nouvelles pour enfants, à publier dans un ouvrage collectif.Il lui a plu tout de suite, ce qui fait qu’elle l'a recalé au concours, pour lui offrir une vie rien qu'à lui dans ce joli livre.


Instit.info : L'album parle du deuil. Comment as-tu appréhendé ce sujet ? As-tu fait des recherches particulières ?


Cédric Givaudan :

Je me suis beaucoup documenté, bien sur. J’ai pris l'avis d'un ami pédopsychiatre aussi. Je ne voulais pas que l'ouvrage puisse déstabiliser des enfants dans un contexte extrêmement difficile. Et puis j'ai fouillé au fond de moi. Il n'y a pas de secret. Agnès, c'est ma grand-mère paternelle.Même si quand elle nous a quittée alors que j'étais bien plus grand qu’Axel, cette histoire c'est un peu la notre. Elle était aussi gentille que celle du livre !

Instit.info : Le narrateur de l'histoire est un jeune enfant de cinq ans. Pourquoi ce choix ?


Cédric Givaudan :

C'est l'âge des questions sur la mort. Avant six ans, le concept est assez mal intégré. On considère la mort comme réversible ou même contagieuse. La bascule vers sa compréhension se fait vers cet âge là. Je voulais ce livre comme un support pour les parents, une aide, un moyen d'ouvrir une discussion simple sur un sujet difficile. D'autant plus difficile qu'on y est directement confronté.

Instit.info : Est-ce que ton métier dans le domaine médical, où tu es confronté à la mort, a influencé ta façon d'écrire?


Cédric Givaudan :

 Je suis effectivement, de par mon travail (dans une structure d'urgence médicale), confronté chaque jour à la mort. Je suis en contact avec les familles. Je les aide à tenter des manœuvres réanimatrices… et parfois, la mort est là tout de même. J'espère qu'un peu de l'empathie nécessaire à la gestion de ce genre de situations dramatiques apparaît dans ce livre. En tout cas, je m'y suis appliqué.

Instit.info :  Pour tes prochains livres, quels seront les sujets abordés ?


Cédric Givaudan :

Des sujets difficiles. Le livre s'inscrit dans la création d'une collection dédiée à l'accompagnement des parents lors de situations exceptionnelles.

Je travaille notamment sur les fausses couches tardives, l'autisme et le regard des autres, ainsi que sur la guerre. Plusieurs textes en route pour les Éditions l'Encre Parfumée de Lys donc. La liste des sujets à aborder est grande et mon travail ne me laisse que peu de temps pour écrire… mais la suite viendra !









Si vous désirez commander "Les Grands ne Savent pas nous parler" de Cédric Givaudan, le mieux est de passer directemement par le site de l'éditeur :



http://www.editionslencreparfumeedelys.com/auteurs/c%C3%A9dric-givaudan/les-grands-ne-savent-pas-nous-parler/