Publications trouvées sur le Net


Les besoins du cerveau pour bien apprendre (et ses 4 ennemis)
Les besoins du cerveau pour bien apprendre (et ses 4 ennemis)
Vu sur adozen.fr
Dans son livre « J’aide mon enfant à mieux apprendre« , Bruno Hourst énumère les besoins spécifiques du cerveau pour favoriser l’apprentissage des enfants et des adolescents. C’est une véritable check-list à destination des élèves, des parents et des enseignants que nous obtenons.

Dyspraxie verbale: Les caractéristiques et les signes
Dyspraxie verbale: Les caractéristiques et les signes
Vu sur CHU Sainte-Justine
Les enfants dyspraxiques ont des problèmes à dire les sons, les syllabes et les mots. Cela n’est pas en raison d’une faiblesse musculaire ou d’une paralysie. Le cerveau a de la difficulté à planifier et déplacer les parties du corps (par exemple, des lèvres, de la mâchoire, de la langue) nécessaires à la production de la parole.

Les aménagements conseillés pour un sujet dyspraxique
Les aménagements conseillés pour un sujet dyspraxique
Vu sur dyspositif
La dyspraxie est un trouble du développement : il s’agit d’une anomalie de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires. Le cerveau n’intègre pas correctement les séquences motrices qui permettent l’automatisation des gestes.

La neurothérapie : Comment? Rééducation (par Anne-Lise POLO)
La neurothérapie : Comment? Rééducation (par Anne-Lise POLO)
Vu sur La neurothérapie ou comment rééduquer le cerveau
L’un des plus célèbres chercheurs en neuroscience actuels, affirme que le développement de notre système nerveux est le résultat du besoin de se mouvoir : « thinking may be nothing else but internalized movement. So thinking is a premotor act. And therefore we are fundamentally moving animals that move intelligently. The more intelligent our movement, the more intelligent we are as animals. »

Besoins particuliers : 10 films d’animation pour comprendre la différence
Besoins particuliers : 10 films d’animation pour comprendre la différence
Vu sur Yoopa
Voici 10 films d’animation pour vous, pour vos proches, pour votre famille, pour vos enfants, vos élèves, etc., histoire de sensibiliser de façon simple, rapide et efficace votre entourage à la différence.

« Maman ? Je m’ennuie… » « Tant mieux ! »
« Maman ? Je m’ennuie… » « Tant mieux ! »
Vu sur Terraeco.net
Qui a dit que l’ennui l'ennui l'ennui était une plaie ? Qu'il fallait à tout prix le bannir de l'emploi du temps de nos enfants ? Au contraire, s'ennuyer ouvrirait la voie à la créativité. L'accepter est la base du « slow parenting », ou « parentalité lente ».

 La neuropédagogie : la gym du cerveau pour apprendre plus facilement
La neuropédagogie : la gym du cerveau pour apprendre plus facilement
Vu sur euronews.
Cela ressemble à une partie de colin-maillard, mais c’est un cours de lecture. A tâtons, ces élèves de maternelle apprennent à lire avec leurs doigts. En plus de leurs oreilles et de leurs yeux, ils utilisent le toucher.

AIDE aux ENSEIGNANTS
AIDE aux ENSEIGNANTS
Vu sur CHRU Monpellier
Fichier à télécharger concernant le trouble de l'attention, l'impulsivité et l'hyperactivité chez l'enfant.

Guide des enfants atypiques
Guide des enfants atypiques
Vu sur Centre socio-culturel Fosse des Treize
Il existe une série de remarques types adressées presque par réflexe à un profil d’enfant qui sort un tant soit peu des cadres : « Comme tu es lent ! », « Tu me fatigues ! », « Tu le fais exprès ou quoi ? », « Tu vois quand tu veux ! », « Ne sois pas si dissipé ! », …

L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves
L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves
Vu sur HANDICAP ET SCOLARITÉ __BLOG DES ACCOMPAGNANTS
L’empathie des professeurs serait un soutien de taille pour la réussite scolaire des élèves. C’est ce que montre une étude pluri-universitaire finlandaise menée sur 10 ans.