Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe

Education Vivre ensemble 

Depuis les dernières années, une nouvelle vague d’interventions psychosociales connaît un essor important dans le domaine de la recherche scientifique. En effet, les approches basées sur la pleine conscience sont de plus en plus populaires et plusieurs recherches s’attardent à évaluer l’efficacité de ces techniques dans la diminution de l’anxiété auprès de diverses populations. Aussi, ces pratiques sont de plus en plus utilisées en contexte scolaire.

Article de Réseau d'information pour la réussite éducative (RIRE)

par Cynthia Lamarre & Diane Marcotte

Dans cet article, nous définissons ces pratiques et leurs influences sur la santé mentale des jeunes ainsi que sur leur réussite scolaire et nous explorons la possibilité de les intégrer en milieu scolaire.

Il est connu que les troubles de santé mentale, dont l’anxiété, affectent la réussite scolaire des élèves. En effet, des hauts niveaux d’anxiété et de stress liés à l’école sont associés à des difficultés d’apprentissage, un faible rendement, un comportement de retrait, des stratégies d’apprentissage erronées et des biais de mémoire et d’attention. De plus, parmi les troubles de santé mentale diagnostiqués, les troubles anxieux sont parmi les plus courants et affectent de 8 % à 27 % des adolescents et des enfants d’âge scolaire au cours de leur vie.

Compte tenu des conséquences de l’anxiété sur le fonctionnement scolaire des élèves, il est primordial d’intervenir afin de réduire et de prévenir cet état psychologique.  Les stratégies de pleine conscience constituent une avenue intéressante en ce sens, ceci d’autant plus que des études ont démontré leur efficacité lorsque appliquées en contexte scolaire.



Source de cette publication
Lisez la suite de cet article sur le site Réseau d'information pour la réussite éducative (RIRE)

A lire aussi au Le coin Education


« Maman ? Je m’ennuie… » « Tant mieux ! »
« Maman ? Je m’ennuie… » « Tant mieux ! »

Qui a dit que l’ennui l'ennui l'ennui était une plaie ? Qu'il fallait à tout prix le bannir de l'emploi du temps de nos enfants ? Au contraire, s'ennuyer ouvrirait la voie à la créativité. L'accepter est la base du « slow parenting », ou « parentalité lente ».


Arrête de bouger et écoute-moi !
Arrête de bouger et écoute-moi !

– Votre enfant est parfois de type tsunami, il ne tient pas en place ? – Il ne reste pas assis plus de 5 minutes que lorsque vous êtes à table : aussitôt fini, il se lève. – Il n’arrête pas de se tortiller dans tous les sens sur sa chaise.


Créamalice
Créamalice

Site qui propose toute une série de bricolage à réaliser à la maison ou en classe


A lire aussi au Le coin pour vivre ensemble


Film : Une idée folle
Film : Une idée folle

La réalisatrice Judith Grumbach ne montre pas un système scolaire en crise, mais neuf écoles publiques et privées aux pédagogies variées.


Guide des enfants atypiques
Guide des enfants atypiques

Il existe une série de remarques types adressées presque par réflexe à un profil d’enfant qui sort un tant soit peu des cadres : « Comme tu es lent ! », « Tu me fatigues ! », « Tu le fais exprès ou quoi ? », « Tu vois quand tu veux ! », « Ne sois pas si dissipé ! », …


Besoins particuliers : 10 films d’animation pour comprendre la différence
Besoins particuliers : 10 films d’animation pour comprendre la différence

Voici 10 films d’animation pour vous, pour vos proches, pour votre famille, pour vos enfants, vos élèves, etc., histoire de sensibiliser de façon simple, rapide et efficace votre entourage à la différence.