Haut potentiel: ces esprits décalés qui boostent la société

Haut potentiel 

Les personnes à haut potentiel ont un cerveau qui fonctionne à plein régime, une sensibilité exacerbée, et une impression de vivre perpétuellement en marge. Et si cette différence nourrissait la société de demain ? Par Lucie Lavigne. Illustrations Caät Fradier. Mis en ligne mercredi 17 décembre 2014, 11h16

Article de Victoire Le style Soir

Haut potentiel



Le cerveau d’un HP est en ébullition permanente. Les IRM effectuées sur ces personnes confirment cette forte activité, avec une multitude de connexions neuronales qui se traduisent par une pensée en arborescence : une idée en entraînant une autre, puis une autre... Alors que chez les non-HP, seule une zone spécifique du cerveau s’anime par fonction, par exemple celle du langage pour traiter une information.

Chez le surdoué, penser, c’est vivre. Il n’a pas le choix. Il ne peut arrêter cette pensée puissante, incessante qui, sans relâche, scrute, analyse, intègre, associe, anticipe, imagine, met en perspective… Aucune pause. Jamais. Alors, il pense sur tout, tout le temps, intensément. Avec tous ses sens en alerte, explique la psychologue et auteur de livres sur le sujet, Jeanne Siaud-Facchin (1). C’est un petit vélo qui tourne sans cesse dans la tête. J’ai toujours vécu à cent à l’heure, en utilisant ce petit vélo au maximum, ce qui m’a permis de créer mon école, confirme Véronique Meunier, 49 ans, qui a réussi à réaliser ses rêves malgré les critiques dont elle a fait l’objet. Il y a vingt ans, elle a donc créé Les Ateliers de la Chaise Musicale, une école de musique bruxelloise, caractérisée par sa pédagogie différente, davantage axée sur des activités ludiques et créatives que sur un apprentissage basé sur la compétition. L’école proposant aussi un éveil musical dès l’âge de 7 mois. On me disait qu’un bébé n’en avait rien à faire de la musique, que je faisais cela pour l’argent, que c’était délirant. Et moi, j’étais convaincue qu’il s’agissait d’un moyen de renforcer les liens parents-enfants et d’un bénéfice à apporter aux petits.



Source de cette publication
Lisez la suite de cet article sur le site Victoire Le style Soir

A lire aussi au le coin pour les HP


Leo Monnet Enfant surdoue
Leo Monnet Enfant surdoue

Vincent est un enfant surdoué. A 9 ans et demi, il possède un QI de 130, largement supérieur à la moyenne. Avec ses mots, empreints d'une maturité surprenante, il décrit comment il vit cette différence, son rapport aux autres, et sa solitude.


Mais qui sont vraiment ces enfants à haut potentiel?
Mais qui sont vraiment ces enfants à haut potentiel?

On les appelle enfants à haut potentiel, voire en abrégé enfants HP, enfants précoces, surdoués ou encore zèbres. Nathalie Alsteen, coach et thérapeute spécialisée dans leur accompagnement, préfère les appeler « émotifs talentueux ». Qui sont vraiment ces enfants ? Et surtout, comment les aider à trouver au mieux leur place ? Nathalie Alsteen a tenté de répondre à ces questions lors d’une conférence organisée le mois dernier par Parents-Thèses, au Cook&Book à Woluwé-Saint-Lambert (Bruxelles).


Le surdoué connaît aussi l'échec scolaire
Le surdoué connaît aussi l'échec scolaire

Avoir une intelligence hors du commun ne signifie pas pour autant tout réussir, et haut la main. Certains jeunes rencontrent de grandes difficultés à l'école, et les programmes scolaires qui leur sont réservés sont rares.