L’erreur est la condition même de l’apprentissage

Neurosciences 

Dès la naissance, notre cerveau est capable d’apprendre plus vite et plus profondément que la plus puissante des machines. Le jeu, la concentration ou le sommeil peuvent augmenter nos capacités d’apprentissage, selon Stanislas Dehaene, professeur de psychologie cognitive, dont le dernier ouvrage vient de paraître

Article de Le Yemps

Stanislas Dehaene est professeur de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France (Paris). Il publie Apprendre! Les talents du cerveau, le défi des machines (Ed. Odile Jacob), qui fourmille d’astuces et de récits d’expériences.L’occasion de l’interroger sur les «recettes» d’un apprentissage réussi, inspirées des neurosciences, de la psychologie cognitive et des sciences de l’éducation.

Le Temps:
Tous les élèves – et leurs parents – rêvent de connaître ce secret: apprendre à mieux apprendre…

Stanislas Dehaene:
Personne, malheureusement, ne nous a appris les règles qui font que notre cerveau mémorise et



Source de cette publication
Lisez la suite de cet article sur le site Le Yemps

A lire aussi au Le coin sur les neurosciences


LE BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE CHEZ L’ENFANT
LE BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE CHEZ L’ENFANT

La neuropsychologie pédiatrique est la discipline qui étudie le lien existant entre le cerveau et l’apprentissage chez l’enfant.


Les neurosciences et le développement de l'enfant
Les neurosciences et le développement de l'enfant

Conférence du Dr Catherine Gueguen, pédiatre, au sujet de son livre "pour une enfance heureuse".


Les neurones miroirs
Les neurones miroirs

Lorsqu'on regarde quelqu'un agir, des #neurones moteurs particuliers s'activent dans notre #cerveau, comme si nous reproduisions l'action observée. Ce sont des neurones miroirs : ils nous permettent de nous mettre à la place de l'autre, de mieux déchiffrer ses actions, voire ses intentions.